Deux superbes projets ont été finalisés à la fin du printemps 2016 avec la création d’une vinothèque regroupant les anciens millésimes des plus belles cuvées de Champagne Bollinger et la seconde pour sanctuariser des lots de magnums de vins de réserve qui font de la Maison Bollinger une exception en Champagne.

La Galerie 1829
Un lot de bouteilles retrouvé au fond d’un caveau s’est avéré être des cuvés de la prestigieuse Maison remontant à 1829 pour les plus anciennes. Cette découverte a donné prétexte à la réalisation d’une vinothèque dédiée aux millésimes historiques.
Un projet conduit pas les équipes de Bollinger avec l’aide créative d’APO, architecte à Reims.
VINIS, choisi pour la partie casiers, coeur du projet, a travaillé en étroite collaboration avec Bollinger pour développer des pièces de dimensions spécifiques ainsi qu’un coloris anthracite. La teinte, obtenu en ajoutant des pigments à la pierre reconstituée, donne un effet très intimiste et contemporain à cette cave. Le travail d’éclairage de la société NEOLUX participe à la mise en valeur des casiers et de leur contenu bien sûr.

La Réserve
Le second projet a pour but de créer un sanctuaire pour des lots de magnums de vins de réserve dont les plus anciens ont largement dépassé le centenaire.
Bollinger a pour particularité de garder des vins de réserve en magnum pour un vieillissement optimum. Ces vins entre dans l’élaboration des différentes cuvées de la Maison chaque année.
Pour cette cave, l’architecte Bruno Veauvy a imaginé tout un univers en s’inspirant de l’histoire et des techniques qui participent à l’identité de Bollinger.
La partie casiers est composée de cubes disposés selon un angle précis, rythmés par des changements d’orientation et superposés avec des décalages dans le plan. Une disposition qui donne un effet incroyable.
Nous restons ici dans un ton de gris, un peu plus clair que la Galerie 1829.